Architecte paysagiste, aménagement de jardins et entretien : +32(0)478 93 00 36 | Demandez un devis en cliquant ici
Les Jardins du Pays Vert est une entreprise certifiée QualityPro 2013. En savoir plus...

Février : les saisons passent. Les conseils du mois.


Février : les saisons passent. Les conseils du mois.
février 10, 2013
  • Février : Nos conseils jardin du mois.

Les saisons passent, chacune avec son charme particulier au jardin et ses travaux spécifiques.
Le jardinier passionné se plait à profiter de chaque moment dans son jardin et du plaisir simple à retrouver le rythme lent et immuable des travaux de la terre. Le professionnel se réjouit de reprendre les gestes faits il y a un an et de suivre les évolutions du jardin entretenu.
Le jardin est un espace de rêve, de réflexion, de repos et de travail déstressant. C’est sans doute pourquoi les jardins retrouvent peu à peu une place qu’ils avaient perdue, malgré, et à cause, de la vie trépidante d’activités que beaucoup connaissent maintenant.

Le mois de février est souvent le mois le plus froid de l’année, mais il annonce le printemps avec tellement d’impatience

Cet hiver a été particulièrement neigeux…

les journaux nous parlent de statistiques, … hiver exceptionnellement neigeux …. Moi qui suis souvent dehors, je peux vous le confirmer.

Beaucoup de plantes ont subi des dégâts à cause de la neige. Plantes écrasées, branches brisées par le poids du givre, …. Mais que c’était beau.
Maintenant que les premiers beaux jours approchent, il y a beaucoup de travail au jardin afin qu’il soit au mieux dès le début du printemps.

Tout d’abord, il faut tailler…

de manière nette et professionnelle les branches brisées ou abîmées par le poids de la neige. Veiller à avoir des outils bien désinfectés et aiguisés afin d’éviter la propagation des maladies et des champignons.

A ce propos, il faudra d’ailleurs assez rapidement faire les premiers traitements fongicides.

Deux champignons s’attaquent aux buis dans nos régions, et en particulier aux buis taillés, boule ou haie.
Mieux vaut penser déjà aux premiers traitements fongicides et aux engrais foliaires afin que nos buis restent bien beaux.
Il n’y a pas que des engrais « minéraux », il y a aussi des décoctions, macération et autres purins bios enrichissant, il y a aussi les apports bénéfiques d’oligo-éléments et d’algues marines qui renforceront les plantes et enrichiront le sol. Au global l’hiver a été très humide, les terres sont gorgées d’eau, les plantes baignent parfois depuis de longues semaines dans la terre humide.

Si besoin, on peut faire un drainage ponctuel, un apport de lave drainante et enrichissante.

Ce mois de février, veillons encore à tailler les plantes qui en ont besoin.

Tailler tous les arbres têtard, les Catalpa boule que l’on retrouve si souvent dans nos jardins, les Robiniers ou les Érables boules sont à tailler avant que le printemps n’arrive.
Les arbres têtards ou les trognes qui sont si beaux dans notre paysage.

Il faut tailler les feuilles des Epimediums, dont les fleurs ne tarderont pas à poindre.

Les vivaces qui n’ont pas été débarrassées de leur vieux feuillage devront l’être courant février

Profitons aussi pour choisir dans les pépinières spécialisées des Hellébores,

les roses de Noël qui fleuriront pendant encore 3 mois. Au total, 4 mois de floraisons lumineuses et tendres au jardin en période hivernale et qui se marieront si bien avec les bulbes printaniers.

Nous avons la chance d’avoir tout près de chez nous aux abords de Lille, un spécialiste des Hellébores mondialement reconnu, Thierry Delabroye.
Sa collection est incroyable, il croise et sélectionne chaque année de nouvelles variétés, plus belles les une que les autres. Allez le voir chez lui, ou allez consulter sa collection ici : http://www.mytho-fleurs.com/images/Delabroye/Delabroye-hellebores-20-02-2011/pages/image/imagepage2.html
ou visiter son site que
voici : http://www.mytho-fleurs.com/les_vivaces_de_sandrine_et_thierry.htm
dans le Brabant Wallon, un autre pépiniériste en cultive des variétés exceptionnelles, nous avons étudié ensemble à Gembloux : Thierry de Rijkel avec pépinière de la Thyle : http://www.pepinieredelathyle.com/hellebore.htm

De nombreux insectes parasites ou maladies veillent au jardin,

attendant le printemps pour proliférer. C’est le moment d’effectuer un traitement d’hiver à la bouillie bordelaise et à l’huile végétale, en la pulvérisant généreusement le bois nu

Les gazons ont souffert cet hiver

on enlève au râteau les amas de mousse, on aplanit les taupinières en ressemant ponctuellement, pour les trop grandes taches, on met quelques plaques de gazon, le tout sera parfaitement adapté au printemps, et début avril on pourra scarifier avec soin.

Poursuivons les plantations de plantes à racines nues

ou en motte commencées en automne.

Cet automne 2012 a été particulièrement pluvieux, ces derniers mois et en particulier ces derniers semaines ont vu les jardins se gorger d’eau.

Nous avons la chance d’avoir dans notre région, à Lesdain, un groupe de pépiniéristes d’exception, dont la réputation va très loin, qui cultivent en pleine terre de très nombreux arbres, arbustes et fruitiers.

Pour ma part, Eric Larsy, pépiniériste à Lesdain me fournit une grande partie de mes plantes, depuis plus de 20 ans. Elles sont d’une qualité rarement égalée.

Vous pouvez encore :

– Mettre de l’engrais foliaire aux bulbes qui démarrent, leur donner des oligo-éléments ou des algues pour les renforcer et prolonger ainsi la floraison.
– Tailler les fruitiers : les arbres palissés doivent être très correctement taillés suivant les formes traditionnelles, les arbres libres doivent être taillés afin de favoriser une bonne production de fruits.
– Faire le tri dans vos graines potagères et passer commandes au plus vite.
– Apporter du compost du jardin au pied des fleurs vivaces qui commencent à démarrer, ainsi qu’à tous les massifs horticoles.
– Il est très utile aussi d’apporter une couche de mulching ou de BRF sur vos massifs, sauf les massifs de rose, sensible aux champignons et maladies fongiques.
– Butter tous les hortensias et les rosiers avec du terreau.
– Faire un apport de fumier (bien décomposé), sur vos plantations, le fumier de cheval est le meilleur, mais il doit être vieux de six mois au moins. 
– Faire un apport de chaux sur le gazon, pour lutter efficacement contre la mousse
– Surveiller les tuteurs ou les haubans des arbres.
– Si vous n’avez pas encore eu le temps de tailler vos roses ou les arbustes à floraison estivales et automnale, il est grand temps de le faire en dehors des périodes de gel.
– Un recepage pour certains arbuste est parfois nécessaire, buddleia, caryoptéris, cornouiller à bois coloré, perovskia et fuschia, milleperthuis…
– Tailler ou élaguer les arbres devenus trop grands
– Tailler les graminées les plus éloignées de la maison, et dès que la météo se réveille tailler les graminées plus proches. On taille les graminées assez court, pour former des petits hérissons, et on dégage à la main les parties de feuillage pourri, ou trop vieux : c’est souvent dans ces parties qu’au printemps les fourmis vont venir installer une nouvelle colonie.
– Dresser les bordures des massifs et passer un coup de griffe. En profiter pour enrichir le sol, avec un fertilisant ou en apportant du compost
– Diviser les plantes vivaces trop importantes
– Déplacer des arbustes que vous voulez voir fleurir à un autre endroit du jardin.
– Travailler la terre en surface au pied des fruitiers afin éliminer les larves des parasites.

Dans ce même but, frotter l’écorce envahie de lichen des fruitiers avec une brosse de chiendent. On peut même badigeonner le tronc avec un lait de chaux ou de cendre.